Steve Jobs, adieu à un fou génial

Un fou génial nous a quitté...

Certain l'aimait, d'autre le détestait, mais il ne laissait personne indifférent.

 

Steve Jobs, né le 24 février 1955 et mort le 5 octobre 2011, est un entrepreneur et informaticien américain, cofondateur en 1976 d'Apple, dont il a été le directeur général puis le président du conseil d'administration. Il est considéré comme l'un des pionniers de la micro-informatique pour avoir introduit l'ordinateur personnel dans les foyers (bien avant l'avènement de l'IBM PC),

en ayant pris conscience du potentiel du couple interface graphique / souris à la suite d'une visite avec une équipe de sa société au Palo Alto Research Center de Xerox. Cette idée mènera à la commercialisation début 1984 par la société Apple Computer du Macintosh, le premier ordinateur grand public profitant de ces innovations.
Fin 1996, Apple, en difficulté, signe un partenariat avec Microsoft. Ce dernier donne alors 150 millions de dollars à Apple qui, à la recherche d'un nouveau système d'exploitation depuis plusieurs mois, achète NeXT pour 400 millions de dollars.
Au cours de l'année 1997, Steve Jobs, qui occupait depuis six mois une fonction de conseiller spécial du président d'Apple Gil Amelio, provoque le départ de ce dernier ainsi qu'un remaniement du conseil d'administration de la société. Il est nommé président-directeur général intérimaire à la place de Gil Amelio. Depuis cette date, il ne perçoit qu'un salaire d'un dollar comme rémunération pour son travail à la tête d'Apple. Ses revenus proviennent essentiellement des stock-options de la société qu'il détient. Il bénéficie aussi des avantages liés à sa fonction.
Peu après son retour chez Apple, l'iMac est commercialisé et initie la nouvelle orientation commerciale de la compagnie : c'est le premier produit Apple ayant la désignation "i-" et misant fortement sur un design novateur. Avec ses courbes rondes, ses couleurs vives et sa fiabilité, l'iMac est un succès commercial qui permet à Apple de renouer avec les bénéfices et conforte la position de Jobs.

Le iMac est rapidement suivit par l'iBook, qui utilise la même recette et rencontre un succès similaire. Lors de la "MacWorld" de 2000, Steve Jobs annonce qu'il devient président directeur général de plein droit. Mac OS X est le fruit du croisement entre Mac OS et NeXTStep. Il lance l'iPod en 2001, l'iPhone en 2007 et l'iPad en 2010, produits à l'origine de la réussite planétaire d'Apple, devenue une des plus riches compagnies au monde.

 

« Steve était l'un des plus grands inventeurs américains, assez courageux pour penser différemment, assez audacieux pour croire qu'il pouvait changer le monde, et assez talentueux pour le faire », a déclaré le président Barack Obama

 

Adieu l'artiste....